Visions d'auteurs

D'un côté nous avons le syndicat des auteurs américains qui explique, chiffres à l'appui, la paupérisation des auteurs mais indique aussi que ceux-ci ont relativement bien pris le virage tant du numérique en lui-même, les ebooks, que des possibilités offertes par la technologie, l'autopublication rendue plus facile. Le même syndicat indiquant que le droit d'auteur, américain, doit être mis à jour pour correspondre aux usages de maintenant.

De l'autre côté, nous avons cette pantalonnade, publiée sous un masque par le syndicat des éditeurs français, sans aucun chiffre, une belle dose de FUD, un livre de commande et surtout quasiment aucun soutien de la part des auteurs français. Ledit syndicat dénigrant l'eurodéputée Juia Reda sur sa jeunesse qui, selon eux, ne lui permet pas de comprendre les tenants et les aboutissants d'un droit d'auteur européen globalement bon mais nécessitant lui-aussi des mises à jour.

Deux visions d'un même métier, la première des représentants de ce métier et la seconde d'une entité dépendant d'eux.

Une vision progressiste et une vision parasitique.

*[FUD]: Fear, uncertainty and doubt

Show Comments