Rapport signal/bruit

Ayant eu des problème de débit wifi avec mon nouveau jouet, je me suis penché sur l'optimisation du signal wifi dans mon home sweet home. Au final, mon problème était causé par une alimentation faiblarde mais mes découvertes sur le voisinage wifi m'ont fait frémir.

Pour poser les bases, j'ai l'heur de vivre dans un immeuble haussmanien situé à côté d'une (trop) grande gare parisienne. De ma cuisine, je peux voir les trains partir. Mon wifi n'est pas fourni par ma box mais par un joli routeur posé juste derrière qui peut émettre en bande 2.4GHz ou 5GHz. Ah oui, note importante: j'ai coupé le réseau wifi de ma box.

Comme tout signal radio, le wifi est sensible aux interférences. Je me suis donc muni de cet outil pour analyser le voisinage et voir si je pouvais y faire quelque chose...

Access points

Mon dieu ! 90 points d'accès dont plus de la moitié sont des AP semi-publics diffusant le même B/SSID et sur la même bande de fréquence.

Free, le premier à avoir lancé cette fonctionnalité, pensait bien faire. Mais en ne mettant pas en place une sorte d'autoconfiguration du point d'accès pour utiliser une bande moins chargée que celle par défaut, cette option a permis de bloquer près du tiers de la bande 2.4GHz disponible.

En conséquence, un simple lien wifi entre ma box et mon Raspberry Pi, soit environ 5 mètres coupés par un mur non porteur, est difficile à établir si je reste dans ces bandes de fréquence. Il m'a fallu changer les canaux sur le routeur pour basculer vers des canaux moins chargés. Et, enfin, mon médiacenter miniature a pu streamer sans souci des vidéos en haute-définition et sans coupure de buffer en plein milieu.

Il me semble qu'il existe un protocole d'autoconfiguration des points d'accès wifi, cependant, à voir l'état de ma rue, celui-ci n'est pas en place. Amis opérateurs et constructeurs de routeur, pensez à cela dans vos prochains firmwares !

Show Comments