Du PC au pi (ou comment j'ai été économe)

En complément du programme, un des points assez important de Paris Web est toute l'infrastructure en place pour assurer la diffusion en salle et sur internet.

Vue de la régie
MoebiusComme vous pouvez le voir dans l'image ci-contre, le matériel présent en régie (oui, nous étions derrière l'écran, bien cachés) était relativement important (5 portables plus le mélangeur et les grosses boîtes de streaming de Veodem) mais il était globalement plus réduit qu'en 2014, et tant mieux !

Pour ceux qui étaient présent, vous avez pu voir entre les conférences et pendant les pauses divers écrans de remerciement, de sponsoring et d'annonce de programme. En plus de remplacer proprement les écrans vides et la vélotypie qui n'avance pas, ceux-ci avaient un rôle utilitaire bien sympathique.

Sauf que offrir cette diffusion nécessitait d'avoir au moins deux ordinateurs en plus pour afficher ces images... Pas simple ni pratique à installer ni à gérer, vous en conviendrez.

C'est comme cela que je me suis retrouvé le samedi précédent les conférences à jouer sur un de mes raspberry pi et à mettre en place un système, suivant la méthode Rache bien connue, pour afficher ces images avec un pilotage par une interface web.

C'est ainsi qu'est né piTitle, un petit truc à base de fbi et de Silex qui nous a permis d'afficher plusieurs images (une par écran) à partir d'un seul navigateur et surtout avec un encombrement et une consommation électrique réduits.

Le bouzin est jeune, se base sur des prémisses foireuses, genre utilisation obligatoire du sudo, mais si vous voulez l'utiliser/l'améliorer/whatever, n'hésitez pas à forker !

Show Comments