Lectures

Parce que les collègues m'ont rappelé l'existence de ce site et que l'envie d'écrire est, un peu, revenue.

Comme beaucoup, j'ai découvert cet auteur par son premier roman, Eloge de la pièce manquante. Ce fut tout ce que j'ai lu de Antoine Bello jusqu'à l'été dernier où, par hasard, j'ai commencé à lire son cycle des Falsificateurs. A cette époque, seuls deux des trois tomes étaient sorti en numérique et j'attendais avec une relative impatience la publication en numérique du dernier, ce qui est chose faite.

L'écriture est propre et entrainante. Le sujet est plus qu'intéressant et pour vous mettre l'eau à la bouche, voici la présentation du premier tome :

C'est l'histoire d'une organisation secrète internationale, le CFR (Consortium de Falsification du Réel), qui falsifie la réalité mais dont personne ne connaît les motivations. C'est l'histoire de quelques-unes des plus grandes supercheries de notre époque : de Laïka, la première chienne dans l'espace, qui n'a jamais existé ; de Christophe Colomb qui n'a pas découvert l'Amérique, des fausses archives de la Stasi. C'est l'histoire d'un jeune homme, embauché par le CFR, qui veut comprendre pourquoi et pour qui il travaille. C'est l'histoire d'une bande d'amis qui veulent réussir leur vie, sans trop savoir ce que cela veut dire. C'est, d'une certaine façon, l'histoire de notre siècle.

Je ne peux donc que conseiller ces trois livres, les Falsificateurs, les Eclaireurs & les Producteurs si vous êtes en manque de conspirations et d'histoire alternative. Et sur ces paroles, je pars démarrer le visionnage de The Man in the High Castle.